Lectures·Littérature contemporaine

[Critique] Les ailes d’Emeraude, Alexiane de Lys, Prix de l’imaginaire 2014

Alexiane de Lys, Les ailes d’émeraude, Nouvelles Plumes, 2013

Nouvelles Plumes est une maison d’édition qui laisse la chance aux nouveaux auteurs de publier leur première œuvre et de se faire connaître. C’est le cas pour Alexiane de Lys et ses ailes d’émeraude, récompensée pour le prix de l’imaginaire en 2014. Une œuvre, classée dans la catégorie roman adolescent, science-fiction. Elle fait revivre, apparemment, les histoires de super-héros.

Résumé :

À 18 ans, Cassiopée est contrainte de quitter l’orphelinat dans lequel elle vit depuis ses 6 ans. Seule au monde, l’adolescente est lâchée dans la ville. Alors qu’elle vient de se faire violemment agressée par deux inconnus, elle fait la connaissance du mystérieux et séduisant Gabriel. Grâce à lui, Cassiopée découvre sa véritable nature : elle fait partie des Myrmes, un peuple ailé doté d’incroyables pouvoirs sensoriels…

Source : http://www.nouvellesplumes.com/docs/livre.php?id=4022

Je ne suis pas habituée aux romans d’ado puisque je n’en lis pas souvent (on est formatés quand on fait des études en Lettres malheureusement), mais j’avoue qu’autant l’histoire, la couverture, également le fait qu’elle ait remporté le prix de l’imaginaire, m’ont aidé à prendre ma décision (le speech du vendeur chez France Loisirs aussi… Imaginez une jeune fille hésitant très fortement entre une œuvre sur Sade et celui-ci). Et il y a une semaine, je me suis lancée. Je me suis dit que j’allais le lire par curiosité et la curiosité s’est transformée en plaisir. Oui, j’étais heureuse d’ouvrir le livre et de me replonger dans le monde des Myrmes et des Narques avec Cassiopée, de me mettre dans la peau d’une certaine sorte de fée et de subir tous ces ascenseurs émotionnels qu’elle a pu ressentir. L’humour qu’Alexiane de Lys a donné à son personnage est d’autant plus un plaisir. Plusieurs fois je me suis surprise à sourire devant ces références comiques et ses réflexions propres au personnage. L’utilisation de sa première personne n’est pas inutile, elle donne une profondeur à l’œuvre et permet vraiment de capter le lecteur. Rajoutez à ça une bonne dose de suspens et vous aurez la recette d’un livre qui plaît.

Cependant (oui parce qu’il n’y a pas eu que des points positifs, sinon ce serait trop facile), j’ai trouvé les moments de suspens suivis des scènes d’actions assez répétitives. Par exemple, c’est souvent au même endroit qu’elle se rend après une dispute et qu’elle se fait attaquer (ce qui fera bien sûr avancer l’histoire).

De plus, l’héroïne découvre son monde au fur et à mesure qu’elle vit son histoire. Les déclarations fusent et peuvent être assez peu surprenantes parfois (je ne les donnerai pas, je ne veux pas spolier les personnes qui voudraient le lire). Beaucoup de choses se passent, même si c’est très bien raconté, je trouve que c’est dommage et que l’œuvre avait plus de potentiel à exploiter.

Mais vraiment, c’est une œuvre bien écrite, avec de l’humour, du suspens, des scènes d’actions, des descriptions très bien menées. Une œuvre qui mérite son succès et qui mérite vraiment d’être lue et appréciée. Personnellement, je serai ravie de lire une autre œuvre de cette très bonne auteure ou peut-être la suite, qui sait ?

Citation :

« Tu parles d’une fée ! J’ai plutôt l’air d’un farfadet sortant d’un camp d’extermination. »

9791024500843_1_75

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s