Lectures·Littérature contemporaine

[J’ai lu #2] Hunger Games Tome 1 de Suzanne Collins

   41NZlQEESOL._SX301_BO1,204,203,200_

Titre : Hunger Games

Auteur : Suzanne Collins

Editeur : Pocket jeunesse

Prix : 18.15 euros

      La lecture est un acte solitaire, le plaisir de se retrouver pour un moment que l’on partage avec soi-même, un moment pour se faire du bien. Rentrer chez soi, se replonger dans l’histoire que l’on est en train de lire, se faire un bon thé chaud, se faufiler sous un plaid et c’est parti pour oublier tous les tracas du quotidien.

     Qui n’a jamais eu envie de se replonger dans l’univers de sa lecture directement après avoir fermé le livre, qui meurt d’impatience de savoir ce qui adviendra des personnages, qui rit, pleure, tremble avec eux et…. Et qui a un coup de cœur.

     Et bien toutes ces émotions je les ai ressenties en lisant le premier tome d’Hunger Games. J’ai adoré suivre les aventures de Katniss, avec qui on fait directement connaissance. Un personnage profond, fort, c’est une battante. Ne supportant pas la mort de son père et se sentant trahie par sa mère, elle fait vivre sa famille en chassant. Dans le District Douze, le plus pauvre de tous, ses maigres chasses lui permettent d’amener de la nourriture et d’autres choses à la maison et maintenir la survie de sa sœur et sa mère. Mais tout doucement, elle changera dans l’arène. Un caractère fort qui laissera place à une certaine révolte, mais capable de protéger les personnes qui lui sont chères.

     Les tributs seront manipulés, maltraités, et tout cela pour le divertissement du public. Mais avant de faire ses preuves dans l’arène, il faut faire ses preuves en dehors et séduire. Plus on a séduit, plus on aura la chance de survivre grâce à l’aide extérieure. Faire semblant d’être quelqu’un d’autre, inventer des relations ; devenir acteur devient un acte de survie. Le paraître pour être. Mais Katniss sera bien entourée durant cette aventure et même la personne qu’elle pensait être son ennemie, au final, est son alliée. De par son caractère honnête, franc et loyal, elle s’en sortira en créant des relations avec certains tributs.

     Et puis, Peeta, la deuxième victime du District Douze, la personne qui a eu un geste d’aide pour notre héroïne qu’elle ne comprend toujours pas. Peeta, l’amoureux transi discret, qui ose se dévoiler avant de se battre à mort. Mon hésitation était vraie mais se diriger dans le mauvais sens. Leur relation nous tient en haleine tout le long de la lecture, dynamise et permet de faire place aux sentiments. Sans cette histoire d’amour (véritable ou simulée ?) et ces liens qui se créent, ce ne serait qu’un combat à mort comme on aurait pu en lire. Mais c’est cela qui donne toute son authenticité à cette histoire. Ce n’est plus qu’un simple Battle Royal.

     Suzanne Collins nous apporte un bonheur de lecture par son écrire fluide, simple et dynamique. Chaque chapitre se boit, se déguste, s’approprie. L’auteure crée un monde triste, pervers et manipulateur dans lequel l’amour détient une grande place et pourra sûrement changer une réalité bien ancrée.

     Bref, je me lance dans le deuxième tome dès que je peux. Et si vous ne connaissez toujours pas cette série (ce dont je doute, j’arrive toujours en retard pour ce genre de choses) n’hésitez pas !

Publicités

Une réflexion au sujet de « [J’ai lu #2] Hunger Games Tome 1 de Suzanne Collins »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s