Littérature contemporaine

[Chronique] Ruines – Tome 1 – Sophia Laurent

     ruines tome 1

Titre : Ruines – Tome 1 – Nuit

Auteur : Sophia Laurent

Maison d’édition : Editions LouD (dernièrement)

Prix : Kindle, 2.99 euros

       A force d’en entendre parler sur Twitter, j’ai craqué. Je venais d’avoir ma liseuse pour Noël et j’ai vu une offre : le tome 1 gratuit. Alors j’ai sauté l’occasion et depuis il est resté dans la liseuse à prendre la poussière (virtuelle). Et un jour, j’ai eu envie de le lire, comme ça, ça m’a pris un soir.

Résumé :

Alex.
Il s’appelait Alex.
C’était la seule chose dont il se souvenait.
Le reste…
Le pourquoi, le comment, les multiples interrogations qui traversaient son esprit encore engourdi…
Le reste n’était que néant.
Un seul élément.
Un prénom.
Quatre lettres qui se débattaient en lui pour rester à flot.
Alex.

Il va chercher la lumière à travers cette nuit qui lui est tombée dessus.
Sans avertir.
Seul dans ce monde dévasté.
Perdu.
Nulle lumière en vue.
Solitaire dans cette nuit qui lui réservera dangers, aventures et… amis ?

(source : amazon)

         J’en avais entendu que du bien. C’est avec la tête pleine d’idées positives que je me suis lancée dans ce roman. Ce fut une très agréable surprise. L’histoire commence sur les chapeaux de roues et on découvre au fur et à mesure, en même temps qu’Alex, toutes les circonstances de ce monde.

           J’avoue qu’au début j’ai eu peur. C’était la période où je venais de finir les 2 premiers tomes du Labyrinthe et je trouvais une grosse similitude. Le jeune adolescent qui arrive dans un endroit avec que des adolescents dont chacun a sa place et son « métier », ils survivent comme ça. Ne lisant pas énormément de dystopies, je me suis dit que c’était peut-être une caractéristiques récurrente et j’ai continué. Et j’ai bien fait.

           L’auteur a une plume simple mais efficace. Les descriptions ne sont pas trop détaillées, juste ce qu’il faut pour qu’on s’imagine le monde dévasté dans lequel atterrit Alex. J’ai pris plaisir à le suivre dans sa découverte de la vérité et faire la connaissance de Maxime et les autres. Comme si, c’était nous les amnésiques. C’est la capacité qu’à Sophia Laurent pour nous plonger dans son univers. On retrouve aussi une pointe d’humour dans ce roman qui n’est pas de trop. Elle permet de familiariser le lecteur et de le détendre. Voilà, j’ai adoré lire ce livre pour me détendre, le soir, après une dure journée.

          Mais l’écriture ne fait pas tout. Aucun personnage ne tombe dans le stéréotype et on fait le tour de diverses personnalités. Maxime, le meneur et tendre frère ; Beth la jeune blonde fragile ; Alex l’amnésique colérique et j’en passe. Chacun a sa place, aucun n’est superflu. C’est aussi ce que j’ai apprécié dans cette lecture. On s’identifie à qui l’on veut, celui qui nous correspond le plus. J’avoue plus me retrouver du côté de Beth, mais passons.

           L’histoire tient ses promesses, pleine suspens. A la fin de chaque chapitre, on a envie de continuer et de savoir la suite. Je ne l’ai pas lâché souvent, et quand je ne pouvais lire, je ne pensais qu’à rentrer et lire la suite. Et pis cette fin, cette fin ! Il me tarde vraiment de ce savoir ce qu’il adviendra d’Alex.

            Si hésitez à lire Ruines, n’hésitez plus et sautez à l’eau. C’est une lecture que je vous conseille fortement et qui vous permettra de passer un bon moment !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s