Chroniques

{Chronique} La sixième corde, Benjamin & Caroline KARO

sixieme

Titre : 96 tome 1 – La sixième corde

Auteur(s) : Benjamin et Caroline KARO

Editeur : Amazon Média

Résumé

Certains matins, la vie vous laisse sacrément seul. Seul devant vos choix, avec vos doutes, face à l’avenir et, parfois pire, confrontés à votre histoire. Qu’avais-je décidé cette nuit-là ? Difficile de le dire?, mais je savais que j’avais une semaine pour évacuer douze années de mon passé, une semaine à vivre sans modération, une semaine pour préparer mon futur avec Emma. L’heure était venue de faire une valise, pleine de mes trois meilleurs amis, de Doliprane et de la bande originale du plus capital des road trips de ma vie.

     Tout d’abord, je tiens à remercier les auteurs, Benjamin et Caroline Karo, de m’avoir envoyé leur roman pour le découvrir.

     Arnaud est un jeune homme comme les autres. Il est sur le point d’épouser Emma, la femme avec laquelle il vit actuellement. Mais ce sérieux engagement le fait réfléchir sur son passé. Pour confirmer sa décision et faire table rase du passé, il décide de revoir toutes ses exs, de les affronter pour pouvoir s’en détourner et filer le parfait amour avec Emma. Il part donc avec ses meilleurs amis, comme au temps de leurs tournées de concert.

     Arnaud est, comme on l’aura remarqué, l’un des personnages principaux de ce récit. L’originalité de ce texte vient du fait que c’est un texte à quatre mains. Deux auteurs se cachent sous cette lecture captivante. On sent, à travers l’abondance de caractère masculin, la touche quelque peu féminine dans ce livre. Un peu de douceur et d’émotions viennent contrecarrer cette sensation de dureté virile dans l’écriture et la narration. Ce qui est tout à fait normal puisqu’on se met dans la peau d’Arnaud, à travers la première personne. On est dans sa réalité, l’intimité de ses sentiments à l’égard des femmes qu’il a pu rencontrer et cotoyer durant sa vie.

     La femme est totalement présente et constitue même le principal atout de cette œuvre. C’est pour une femme qu’il décide de voir des femmes. Mais elles ne sont pas toujours très bien représentées. Vues comme des objets de jeux et de flirt d’un soir par ses amis, elles sont vues comme une personne unique par Arnaud. Il est l’originalité de cette vision, il est extérieur à cette représentation. Il est en quelque sorte marginal, hors du temps par rapport à son groupe d’amis par la pensée qu’il entretient des femmes, même s’il reste naturellement un homme. On est face à un Don Juan expérimenté, un homme totalement désemparé de ne pas plaire mais qui tombe amoureux à la première aventure et un autre hanté par une occasion d’amour ratée. Une vision de la femme dans l’aire du temps.

     Toutes celles qu’ils rencontrent constituent une étape bien précise et une circonstance différente. D’ailleurs, le roman est structuré pour qu’un chapitre représente une renconte. Une aventure d’un soir où la passion règne en maître, le premier amour mal vécu mais toujours présent, une autre qui retourne voir un ex et construit une vie de famille, etc. Bref, dans ce lecture on est emporté dans un voyage d’émotions. J’avoue plusieurs fois avoir été émue (cette phrase s’autodétruira dans quelques secondes).

     En bref, une lecture que je vous recommande de lire, que l’on ne peut plus lâcher dès le voyage entamé. Une introspection fictionnelle qui peut bien vous amener à faire la vôtre.

Vous l’avez-lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s